Blog
Header image

Des écoressources au fond de vous

Posted by Guillaume Dorvaux in Non classé

Maroc 145 150x150 Des écoressources au fond de vous

Un des postulats de base de la méthode d’accompagnement nommée – à tort ou à raison – « coaching » est que chacun de nous possède en lui tous les talents, toutes les ressources nécessaires pour pouvoir avancer dans sa vie. J’appelle cela des écoressources. « Eco » comme écologique, c’est à dire respectueux du vivant (soi et son environnement), et « ressources » comme ressources, c’est à dire tout ce que nous avons à disposition pour agir, et notamment pour se sortir de l’embarras.

 

 

Tout est là, à disposition

Au début des années 1930, des travaux d’aménagement des berges du fleuve Chao Phraya, à Bangkok, nécessitèrent la destruction d’un vieux temple abandonné qui contenait une statue de Bouddha en stuc (enduit à base de chaux). Comme il était hors de question de détruire la statue, malgré son aspect peu attrayant, il fut décidé de la transférer dans un autre temple. Mais le temple n’avait pas de bâtiment susceptible de la recevoir et la statue resta 20 ans dehors sous un simple toit de tôles, puis dehors. 25 ans plus tard, à la suite d’un violent orage, un moine commença à essayer de laver la statue des traces de boue mais remarqua que le stuc détrempé s’était fendu et laissait apparaître un métal brillant. Après quelques investigations on s’aperçut que sous le stuc, la statue était en or massif…

Comme ce bouddha en stuc, nous avons en nous un bouddha d’or.

Le stuc, c’est tout ce qui nous gène, que l’on porte comme un fardeau. Cela vient de ce que nous avons appris, vécu, et aussi enduré et subi pendant notre vie. Toute notre histoire a pu nous placer des filtres, au travers desquels nous percevons la réalité aujourd’hui. Ces filtres sont par exemple des « croyances », qui ne sont pas toutes bonnes à croire : « Je suis nul pour parler en public »;  « Je ne sais pas me faire des amis », ou encore « Je ne sais pas comment trouver du travail, à chaque fois ça échoue ». Après avoir subi plusieurs fois un échec par exemple, nous nous faisons à l’idée que ça ne pourra jamais marcher. Et progressivement, nous avançons dans la vie en renforçant ces croyances limitantes, en nous éloignant des possibles. Prenons l’exemple de Mary, une jeune américaine de 18 ans, qui  se plaint que personne ne l’invite jamais à danser aux soirées. Elle en est tellement persuadée qu’elle se place systématiquement … dans un coin de la salle, dans le noir, loin de la piste et loin des yeux des garçons!!

A l’image de Mary, nous avons tous des blocages qui nous empêchent de nous épanouir.  Heureusement, pour les lever, nous avons en nous de l’or.

Luang Phabang 152 300x225 Des écoressources au fond de vous

L’or,  c’est le potentiel, l’inspiration, le génie qui sommeille en chacun de nous. Ce sont les talents qui sont propres à chacun. Comment se fait-il que j’arrive sans effort, et avec plaisir, à chanter juste et à émouvoir mes amis ? Comment se fait-il  qu’un de mes amis puisse si facilement cuisiner sans jamais avoir appris ? Et si nous nous servions de nos talents pour avancer dans la vie et résoudre les situations apparemment bloquées ? Pour trouver du travail par exemple, il y a mille et une façon : rédiger un très beau CV; faire des lettres de motivation très pertinentes ; se faire conseiller par des gens qui ont toujours trouvé rapidement ; élargir son réseau ; passer des petites annonces ; changer de lieu de vie ; faire une formation complémentaire ; se mettre à son compte ; passer à la télé ; … La liste est infinie. Dans tout ça, il y a forcément des pistes qui nous parlent individuellement plus que d’autres, et que nous pouvons suivre car nous en avons les capacités ! Et pour celles que nous ne pouvons pas assumer, nous avons sans doute la capacité de trouver un moyen détourné, en demandant à un ami de nous aider, en déléguant, en échangeant un service contre un autre,…

Cette inventivité, cette inspiration, ces ressources, vous les avez en vous, et si vous vous observez, vous verrez que vous vous en servez tous les jours un petit peu. Comment les intensifier ? En se faisant confiance et en regardant ce que l’on a envie de voir advenir.

« Tu vas là ou tu regardes »

Comment se fait-il que certaines personnes réussissent tout ce qu’elles entreprennent? Pourquoi au contraire le « destin » s’acharne-t-il sur d’autres? Comme le disait Terry Tillman, qui m’a accompagné dans mes balbutiements de coach, « Where you look is where you go » (tu vas là où tu regardes). Le manager qui monte et dirige plusieurs entreprises florissantes a eu un jour une vision de ces projets, et à décider de suivre cette voie, sans se laisser décourager par les échecs. Car bien évidemment les personnes qui réussissent tout en apparence vivent aussi des échecs ! Seulement voilà, elles les considèrent comme des opportunités pour se remettre en question et mieux rebondir. En gardant en ligne de mire leur vision de la réussite, et elle trouvent d’autres moyens pour y arriver. Elles vont là où elles regardent. Elles regardent le positif, le succès, et elles y arrivent petit à petit, car elles s’en donnent les moyens.

Cela fonctionne également pour le négatif. Celui qui arrive à un entretien d’embauche avec la certitude d’échouer va sans doute au devant d’un échec. A un moment, il sera destabilisé par des questions vaches de son interlocuteur, ou celui-ci verra dans ses yeux qu’il n’y croit pas. Bien sûr ce n’est pas le seul critère de réussite, il s’agit aussi d’être compétent pour le poste visé. Mais à compétences simlaires, entre 10 candidats, la vision du candidat fera la différence. Et si ce n’est pas sur cet entretien, ce sera sur le prochain, en ayant capitalisé de l’expérience à chacun des entretiens. Sur l’exemple cité précedemment, Mary, si elle continue dans sa logique et dans sa vision négative,  ne va tout simplement plus aller aux soirées, décidant inconsciemment de ne jamais se donner d’occasions pour rencontrer des garçons.

Vous pouvez transposer ces exemples simples dans votre vie, et regarder ce que ça vous apprend sur vous. peut-être même cela pourra-t-il vous donner des idées à long terme… Comme disait Eleanor Roosevelt : « l’avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves« .

IMG 7251 300x200 Des écoressources au fond de vous

 

 

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Both comments and pings are currently closed.